samedi 26 novembre 2016

Mais...On n'a pas vu le jardin secret !


"Mais ..on n'a pas vu le jardin secret" me dit Hélène lors de sa dernière visite avant le départ pour notre virée dans l'Orne .
Pas eu le temps .Ou peut être n'était ce pas le moment du jardin secret .Chaque coin du jardin a ses moments et il y a une quinzaine , avant le grand vent d'automne , c'était SON moment au jardin secret.
Alors, tu me suis Hélène ?
Et vous aussi mes lectrices (teurs ) assidues , je vous embarque avec nous car plus on est de f....



Le jardin secret , comme son nom l'indique , se doit de se cacher aux regards pour se faire désirer.
Ainsi on le devine à travers la transparence des vieux lilas et Cercis  , derrière un trio d'arbustes plus ou moins taillés en fonction des saisons.


"Non, on ne monte pas sur le banc en pierre pour regarder à travers la fenêtre ! "
Mais, quelle intrépide ! Il y en a qui sont vraiment accro au rouge .


Et d'ailleurs, pour changer , nous allons passer par ce côté pour contourner le jardin secret .
Il vous faudra attendre pour ce rouge qui vous attire tant.
Alors, à la queue leu leu , passage étroit entre les murets de pierre.
On prend un peu de recul pour voir l'ensemble .C'est l'arrière du jardin secret, qui dissimule toutes ces plantes d'ombre dont je vous ai déjà parlé, autour du petit bassin .


Le moment des cornus flamboyants est arrivé avec pour vedette ,  le Cornus kousa "Schmetterling" .
Il fait partie de la famille de ceux qui supportent le calcaire .Et depuis deux ans, il explose littéralement .
Je ne me souviens pas vous l'avoir montré au printemps en fleurs.Une vraie beauté.
Avec le sumac, ils ont passé un pacte .Jamais en même temps ! Si bien que lorsque celui ci décline et passe en mode bistre , le cornus prend le relais .


Les Cornus Goulchautii et " Winter Flame " font tapisserie derrière lui en attendant de montrer leurs belles écorces lumineuses.
Ca  y est , les pressées ont déjà pris le chemin qui mène au rouge . Ah! le clinquant , on a beau dire !!!!
D'autant que ce n'est ni les miscanthus , ni l'hydrangéa Vanille fraise taillé en arbre qui vous feront ralentir car cette année , aucun d'eux n'a fleuri .Pour le Vanille fraise , pas le moindre indice pour trouver une explication.Mystère complet .Il était si beau l'année dernière !



Mais passons , nous voilà dans le rouge .Et c'est peu dire, on ne voit que lui mais c'est tant mieux car il le mérite bien cette année.

"Que vous voilà joueuses les amies( amis ), à vous cacher derrière les rideaux de bambous pour l'apercevoir !"



Sa vilaine maladie dont j'avais sollicité auprès de vous des solutions au commencement du blog semble se stabiliser .Comment dit on déjà " Une rémission complète"... .Enfin, j'espère que ça va durer.
Toujours est il que cette année , il a été splendide .


Bien sûr , de nombreuses branches ont dû être coupées .JL a badigeonné les  coupes de Bouillie Bordelaise  pure.Le paillis de BRF à son pied a été enlevé et , ma foi, ce traitement semble lui plaire.


Vous voilà en grande discussion ! Alors, je vous laisse  entre vous pour aller préparer une boisson chaude . C'est qu'il commence à faire frisquet maintenant .
 A plus tard les amies ( amis ) !

Acer Bloodgood




vendredi 18 novembre 2016

La SOL Attitude ...




Un peu partout sonne l'heure des bilans et je m'aperçois que j'ai omis de faire celui de 2016 et ça , franchement, ce n'est pas avoir la "SOL attitude" , non pas du tout .

Pour me donner un peu de courage , il me faut montrer le restant des bébés devenus grands et très florifères des plantules du SOL 2015 , celles qui ont explosé cette année.

Les verbascum blattaria "alba" dont je ne saurais me passer maintenant  , un joyeux mélange champêtre avec les centaurées "Black Ball"

L'Oenothéra odorata "Sulphuréa " Une merveille comme son nom l'indique, très parfumée , terrain sec et qui se ressème facilement .J'espère des petits semis naturels l'année prochaine.



Les Sélinums wallichianum , ombellifères vivaces majestueuses qui ont pris une envergure telle que j'ai dû en enlever dans ce massif . Belles tiges pourprées .



 Voilà pour 2015 , une année faste et solaire pour mes débuts semis du SOL .

Et si je n'avais pas fait encore de récapitulation pour 2016 , c'est que rien ne s'est passé comme prévu.
J'avais été très gourmande, il faut le dire , devant toutes ces listes plus tentantes les unes que les autres.
Emportée  par la f...folie du SOL , je teste en solo  les petits rouleaux de papier WC comme pot à semis , méthode bien détaillée et expérimentée sur certains blogs.


Après , ça se corse un peu et  je perds  la boussole , ne comprenant pas , par exemple, pourquoi la rangée de Sétaria "Red Jewel" germe en bon petit rang d'oignons alors que ses voisins , les Sétarias "caramel" refusent catégoriquement de lever .


Et ce n'est pas tout, ce fut cette année toute une suite de complications qui me rendirent inconsolable ( limaces et escargots dans la serre , conditions climatiques déplorables , trop de pluie, trop de soleil , petits plants qui végétaient ).Bref , des moments de grande solitude ...
N'ayant pas trouvé de solution, j'ai fini par mettre tout ce petit monde en pleine terre et advienne qui pourra .
J'arrête là mon soliloque sous peine de démoraliser les troupes et m'attirer les foudres de notre chère présidente du SOL , j'ai nommé Isabelle .Je te conjure de ne pas me faire un procès pour dénigrement SOL. Non, non, non, je vais me rattrapper ,sois en certaine  .

Car l'attitude SOL , c'est être positive et montrer les quelques rares plants qui s'en sont sortis , braves petits soldats rescapés.

C'est ainsi que s'est montré , très intimidé  ,un mini Crépis rubra, après deux essais de semis.



Un unique poussif Lathyrus "Alan Tichmash" alors que toutes les graines avaient germé sans problème .


Une petite troupe de papaver somniferum "Candy Floss" et là , le moral remonte.


Quatre cléomes "Cherry Queen " arriveront à maturité sur la vingtaine de plants. Devant tant de beauté,  l'impression de partir pour un voyage spatial .....



Parmi les Léonorus japonica alba, des roses et des bleues .Mais on leur pardonnera devant tant de générosité et de résistance à la sécheresse .Une belle découverte , ces amoureuses du soleil dont le look désséché après floraison reste très graphique à l'automne.



Et puis les prolifiques Salvia horminum semées directement en terre comme toutes les autres sauges, une autre belle découverte encore en fleurs à ce jour.



D'autres sauges , vivaces celles ci , n'ont que du feuillage pour le moment, et donneront le meilleur d'elles même l'année prochaine .
Car je le sens bien que 2017 sera une année faste pour les semis et c'est pour ça que je décide de récidiver  .

Et pour tous ceux ( celles ) qui hésiteraient encore , je vous le dis bien solennellement  :
En 2017 , adoptez la SOL attitude possible, commencez à stocker vos rouleaux de papiers toilette .


Nooooon ! Rien de rien !!! Vous ne saurez rien de mes graines de 2017

vendredi 4 novembre 2016

Que fait on pendant les vacances de la Toussaint ?


Aux vacances de la Toussaint ....les petites filles sont venues .
Alors, je programme de nombreuses activités , bien trop sans doute !
Les petits travaux manuels , on adore .
La nurserie a vu le jour ....avec des noix !
Les petits doigts de cinq ans étaient impatients , ceux de huit ans ont tenu bon .


Quand il fait beau , c'est.... dehors que ça se passe .Et ça , c'est encore mieux.
Ramassage de feuilles , rangement dans la serre, chamboule tout dans le potager ...
On a fait un mandala végétal , c'était une première .
Sous ma surveillance , elles ont eu le droit de cueillir quelques  fleurs .
Il y a eu des loupés, les cyclamens ont subi  des épointages!!!
Pas facile non plus de comprendre qu'on mettait tout en commun .
Pas de "chacun pour soi"dans un Mandala. C'est une oeuvre collective où chacun s'exprime.
Ma foi, elles se sont piquées au jeu et c'était chouette ! on recommencera ...


Le samedi du début des vacances , nous sommes allés au Chateau du Rivau.
C'était la fête des citrouilles et des Chrysanthèmes.

Le potager de Gargantua

Des activités pour les enfants étaient organisés.
J'ai cherché des Chrysanthèmes originaux sur les stands puisque c'était le thème mais j'étais bien déçue . Très traditionnel .
Par contre, nous avons craqué sur un Acer griséum , un vrai de vrai celui là : Tronc cuivré et feuillage pourpre .Complètement différent du notre , une histoire de semis , sans doute!! une bonne leçon pour nous : choisir les arbres à feuillage en situation, pour ne pas être déçus.


Le midi on a mangé" locavore " au restaurant du chateau .C'était certainement locavore pour la qualité des produits mais pas énergivore et Gargantua devait faire régime , certains étant restés sur leur faim.
L'après midi , nous avons retrouvé Florence du blog "L'oeil et la main" qui n'habite pas loin .
Avec ses amis , nous avons fait le tour du parc.et des jardins.



Le Chateau du Rivau a bâti sa réputation des 14 jardins sur le thème des contes .
Les petites filles s'en sont donné à coeur joie, , traversant le jardin de Raiponce , se perdant dans le labyrinthe d'Alice  , grimpant au Belvédère , suivant le chemin des fées.

Un membre de la famille "Pot de fleurs"

Ce fut une belle journée très frisquette, mais  réchauffée par les rires de nos princesses  et la joie  de nos rencontres.


Et puisque c'est le temps des Chrysanthèmes , je vous montre ceux du jardin, achetés à ST Jean au printemps , qui sont bof!bof!  de par leur couleur et leur attitude complètement avachie .JL les aime bien , tant mieux pour eux ! J'ai failli les arracher.

Chrysanthème "Paul Boisson " devant Cotinus "Grace "

"Feu d'automne"

L'hiver approche , les premières gelées sont arrivées , les travaux d'automne se poursuivent , remise en état d'une pergola , rénovation du potager , petits aménagéments , une tendinite qui me tient par le coude , les petits bonheurs de saison , quoi !
A bientôt !

mercredi 26 octobre 2016

Enflammez moi ....


Enflammez moi ...comme un défi à l'ambiance bruineuse  de ces dernières journées



Embrasez vous .... comme au soir d'un soleil couchant d'automne


Electrisez le jardin ...d'un exaltant festival " Rock and Roll" survolté



Enfiévrez vous... de passion incandescente



Oubliez la sagesse du Bouddha , osez , soyez fous...




Le temps de la chlorophylle est révolu..
Il faut maintenant pimenter de braises ardentes vos derniers moments



Tels les Rhus qui , bon an mal an , exhibent leurs feuillages flamboyants
Allumez vous de feux dévastateurs et incontrolables



Déchainez.... vos anthocyanes de rouges fulgurants



Transportez moi ....en de somptueux pays exotiques



Une ultime fois avant l'arrivée du long hiver



Incendiez moi..... d'une force de vie débordante


dimanche 16 octobre 2016

Ah! Ce qu'on est bien dans le Pays d'Ouche !


Mais c'est où le pays d'Ouche d'abord ? Qui le connait ? Son voisin vous dira quelque chose sans aucun doute " Le pays d'Auge " .C'est plus connu  mais la fervente militante du Pays d'Ouche   vous dira qu'il ne faut pas confondre les deux .Ah ! ça non mais alors!
Cette militante passionnée de sa région, c'est Françoise du jardin des Violettes que j'avais rencontrée pour la première fois il y a deux ans et qui nous avait invité pour un weekend décalé .( Et oui , quand on est en retraite , on peut se décaler les weekend !!! ).

Celui ci en l'occurence avait bien commencé par les retrouvailles du club des cinq , comme le nomme le Duo , dans le centre historique du Mans, lors de la manifestation "Cours et jardins" que je découvrais .( voir le superbe reportage du Duo içi ).



Abandonnant le Duo à leur  sort de travailleurs laborieux (il en faut! )nous continuons le lendemain avec notre Hélène de Rouge Cabane , comme à l'habitude , très peu locace !!!!.
Et ouf ! nous arrivons !!! Nous trouvons sur place  un couple ,Hélène ( amie FB du SOL ) et Damien, que Françoise avait également invités . Et ça papote, et ça papote ...

Des changements chez Françoise et Jean , dans le pays d'Ouche  ......
Chambre d'hôtes oblige , ils ont particulièrement soigné les entrées pour l'accueil .
Tout le monde a mitraillé de son Apn cette superbe association tonique des saules et des asters , qui pour la suite , nous met en bouche....


Admiration pour le  travail de Jean qui a pavé tout le chemin de l'entrée , prenant soin de nos babouches .


Un massif tout en formes et couleurs  que l'oeil de peintre de Françoise sans cesse retouche.


Dans la serre , on craque tous pour ces succulents raisins , de vrais "croque en bouche."..


Et c'est tant mieux car pour une pause déjeuner avec du cidre Normand , on ne fait pas la Sainte Nitouche.

L'après midi , Françoise avait pris rendez vous avec le propriètaire du jardin "la ferme Ornée "
et là, je ne sais plus si on est toujours dans le pays d'Ouche ???
Visiter un tel jardin avec un propriétaire si féru de botanique et  de sa région est indéniablement passionnant  et nous n'avons pas vu le temps passé.
Mr Morby a su , d'une ferme laissée à l'abandon , recréer un bocage normand traditionnel tel qu'il devait exister au 18ème siècle.
Une structure de haies anciennes alterne avec des pâtures pour les animaux, le long de chemins boisés abritant des vents froids et des ravinements de l'eau.


A l'ombre de ces anciens arbres , des plantations récentes d'arbres et arbustes adaptés à la région.
Un Stéphanandra incisa  crispa au feuillage automnal




Un céphalotaxus harringtonia ou pin japonais à queue de vache



Nous avons terminé la visite par une dégustation de pommes anciennes , Tradition normande !

Le lendemain ,allez hop ! On se bouge ! Françoise en remet une couche et nous emmène dans deux jardins de chambres d'hôtes .
Dans le premier ,magnifique bâtisse et arbres anciens , craquage pour une rose qui porte bien son nom  "Stanwell perpetual" avec son feuillage très fin et élégant mais aux redoutables aiguillons pour jardiniers pas farouches. Les petites boutures précieuses ont été plantées.



Et puis " Le jardin de la Folêterie" où le potager est mis à l'honneur dès l'entrée avec les fruitiers en palmette.




La rampe de fraisiers suspendus création maison très pratique .


L'heure du départ a sonné , nous repartons avec entre nos mains une "tomate voyageuse" , variété très ancienne oh combien symbolique dont on ne manquera pas de semer les petites graines.
Pour la petite histoire ,les trajets étant très longs à cette époque ancestrale , les voyageurs emmenaient dans leur pique nique ces tomates, faciles à détacher et à partager , pour étancher leur soif et leur petite faim.


 Et si vous ne connaisssez pas cette région , n'hésitez pas car je vous le dis:
"Ah! ce qu'on est bien dans le Pays d'Ouche !"