mardi 27 mars 2018

Pas d'EHPAD pour les vieux arbres...


Est ce une chance pour tous ces vieux arbres de finir leurs jours dans leur espace familier ?

Après les coupes ...

Plantés  au commencement du jardin , ils sont passés du stade enfant à l'adolescence , la maturité
Et puis, tout doucement , au fil du temps , certains se sont épuisés , gênés par leurs voisins plus hauts et plus résistants, gagnés par la maladie , brisés par les intempéries.

Cette année , cinq de nos arbres sont morts.


Le prunier Reine Claude , dans l'allée des fruitiers, avait déjà eu deux vies .
Il y a une quinzaine d'années , une tempête l'a coupé en deux.JL lui a fait un collier de serrage pour le maintenir ,sans grande conviction sur sa survie .
Une belle envie de vivre a décuplé son énergie et nous a régalé d'une abondance de fruits durant toutes ces années.
Jusqu'à cet été où un nouveau coup de vent l'a fendu en deux , déjà bien diminué et rongé par les maladies. Il a bien fallu nous rendre à l'évidence. Notre prunier était à l'agonie.

Dernier printemps .Pas mal décharné le pauvre !

Le prunus triloba , planté la même année , nous a ravi de sa sublime floraison tant de printemps !
Floraisons qui s’étiolaient de plus en plus ,conséquence probable de l’affaiblissement de  son pied où une large crevasse s'élargissait , béante .

Cet été , il s'est brutalement desséché , presque en même temps que son ami.

Sapin tronçonné au ras de la haie

Je vous avais relaté cet automne , l'invasion des chenilles processionnaires.
J'avais alors prédit à mes sapins un tronçonnage nécessaire à ma quiétude .
Mais je n'imaginais pas alors que les chenilles les avaient laminés..
Trois sapins en sont morts , un seul a résisté .
Du coup , on a renoncé à le couper . Un collier piège à chenilles et phéromone viendra à bout, on l'espère, des horribles bêbêtes.

Les deux sapins du fond tronçonnés.

Voilà donc un changement certain pour cette partie plutôt ombragée du jardin.
 Quelle belle luminosité tout à coup ! Les rosiers du massif Brahma vont en profiter , pour sûr !
D'autres risquent de se prendre quelque coup de chaud ! Cet été sera un été test pour eux.
Le coin compost , dont le lierre n'a pas encore recouvert tout le treillis , semble bien à découvert .


Et que faire de tout ce bois coupé ? Le broyeur viendra à bout d'un nombre conséquent de branches  .Les plus grosses feront décor, ou abris pour insectes et faunes.
Ou estrade pour petite fée messagère du printemps ...

Abri à compost

Mais oui , il est là le printemps  ...Vous en doutiez ...et pourtant  !
Quel beau dimanche nous avons eu !
De quoi se décider brusquement pour une petite fête des plantes à Cheverny.
En ressortir avec deux nouveaux rosiers , ébahis d'y avoir rencontré Jean Lin Lebrun de Méla Rosa.
Un avant goût de la fête de St Jean de Beauregard.  Quelques tapas pour se mettre en appétit , une gourmandise !
A bientôt  ...soyez gourmands !


32 commentaires:

  1. voilà de quoi avoir des envies de jardinage !!
    merci pour ce bon moment sur ton blog

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'autant plus que ces transformations sont à l'origine d’agrandissement de massifs sur les côtés.A suivre donc

      Supprimer
  2. Effectivement ça doit faire un drôle de changement dans ton jardin avec tous ces arbres en moins. C'est toujours triste de voir un arbre mourir, mais d'un autre côté, c'est vrai que le gain en lumière doit être très sympa!
    Bonne journée, Véro.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Véro .Ces arbres représentent de bons souvenirs , ceux de mon père qui aimait bien nous donner quelques conseils de plantation.Mais voilà leur temps est venu .Toute cette luminosité fait du bien lors des journées grises.On a l'impression d'un nouveau jardin dans cette partie Ouest.J'espère que cela profitera aux rosiers.J'ai vu que ton cerisier en avait pris un bon coup également .J'espère qu'il s'en remettra .Bonne soirée Véro.

      Supprimer
  3. coucou Maryse,
    Ton histoire me rappelle mon premier jardin. Il n'y avait dans ce lieu qu'un vieux prunier mal en point que nous avions laissé finir ses vieux jours...
    Hélas, en agonisant celui-ci nous a offert un cadeau empoisonné, un joli champignon jaune, poussant en touffe... l'armillaire couleur miel... et j'ai vu mes rosiers dépérir un à un, un boule de neige passer de vie à trépas en quelques semaines.
    La plante donne l'impression de manquer d'eau d'un coup, mais c'est déjà trop tard.
    Nous habitions dans la forêt avec un sol sableux, terrain de prédilection de ce redoutable champignon. Heureusement pour toi ce n'est pas ton cas. Mais surveille quand même... le dessèchement que tu décrit ne m'inspire rien de bon... et fait passer une rogneuse de souche ...
    bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh là là La cata dis donc pour tes rosiers.Et du coup je m'inquiète car j'ai vu un champignon jaune sur le tronc de notre vieux Cercis , lui aussi en mauvais état.J'espère que ce n'est pas l'armillaire .Je vais prendre une photo demain. Merci pour ton diagnostique . Bises

      Supprimer
  4. Les sapins, je ne sais pas. Mais les prunus, semble-t-il, ne vivent pas "très vieux" ou vieillissent mal. Au Japon peut-être, comment font-ils ces amoureux fous des fleurs de prunus? Le jardin se renouvèle, c'est bien aussi,excitant. Dans son premier livre, à la lecture de la princesse Sturdza, on se rend compte qu'elle faisait beaucoup de changements "depuis la photo, le X....n'est plus là.... etc "(en expliquant pourquoi). Cela m'a décomplexé pour ne pas hésiter à faire bouger les choses. Je me fais aussi une joie d'avoir (enfin!) le temps de revenir à St-Jean de Beauregard. Bonne journée Maryse, une journée maintenant réellement printanière en dépit d'une météo ombrageuse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Excitant est bien le mot ! Je suis impatiente de voir l'adaptation de mes plantes avec toute cette luminosité .Et peut être réintroduire un nouvel arbre devant le compost.J'espère qu'on pourra se voir à ST Jean. Bonne soirée Dominique

      Supprimer
  5. Que ton jardin est grand, avec beaucoup d'arbres. Mon jardinet riquiqui de centre-ville est vraiment complètement différent ! J'admire les arbres...de mes voisins. Mais j'admire surtout chez toi cette haie majesteuse (de thuyas ?) qui forme un fond vert idéal devant ton massif de fleurs opulent.
    Chez moi, j'avais deux très vieux cerisiers, au tronc creux, qui ont disparu au profit de la piscine. Je crois qu'il ne faut pas hésiter à éliminer les arbres vieux ou malades pour avancer dans ses projets.
    Belle journée à toi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca alors ! Voilà qui est rare et étonnant ! S'extasier sur la haie de Cyprès de Leyland .Mais tu vas rire, car je la détestais il y a encore quelques années , m^me si elle nous coupe et la vue chez les voisins et du vent d'Ouest. Mais depuis que nous avons entrepris de la doubler avec d'autres plantations , je trouve effectivement qu'elle met bien en valeur ces dernières.Voilà que je pose un regard différent sur elle!La piscine, ce doit être chouette et indispensable dans ta région .Mais ici , cela ne m'attire pas vraiment.Je préfèrerais une mare à choisir. Bises Alix

      Supprimer
  6. ...et un tas, abri à hérissons...bele reconversion, non ?
    J'ai comme ça un gros cerisier de 22 ans qui gomme, le troc est tout noir, mais il vit, alors, je le laisse encore fleurir !
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme tu le vois, des tas , cela ne manque pas au jardin. Si tu regardes sur la cinquième photo , tu verras un abri pour hérissons .Mais on a eu juste une fois. Bises

      Supprimer
  7. Cela va beaucoup changer ton jardin. C'est le rythme de la nature, certains disparaissent pour laisser de la place à d'autres. Bonne journée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère qu'on aura pas un été caniculaire, histoire de laisser les plantes s'habituer à cette nouvelle clarté. Bonne soirée Lulu.

      Supprimer
  8. Impressionnant ce changement ! Je viens justement d'une tite virée chez mes parents en L-A qui ont un vieil acacia qui a un énorme trou en son centre très profond et figures-toi que mon père a bouché le tronc avec du ciment (on se demande pourquoi) et que l'arbre ne lui en veut pas et reste toujours aussi feuillu aux beaux jours! Il y a des mystères chez les arbres ainsi parfois ceux que l'on croit malades ne le sont pas forcément. Oh la coquine qui ne nous dévoile pas le nom de ces deux rosiers de chez Jean-Lin sans doute ? Bizzzzzh et à bientôt ma belle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Après avoir lu et vu le film sur "l'intelligence des arbres" , on ne s'étonne plus de la résistance des arbres , leur système racinaire continuant à vivre après des décennies.Mais quand m^me ton père a fait fort !!! Pour les rosiers , tu auras la primeur du scoop : Pink Cloud et Thérèse Bugnet .Tu les connais ?Enfin je veux dire , tu les as fréquentés ? (rires ) A bientôt Je me réjouis de te voir.

      Supprimer
  9. Je me souviens chez mes parents le prunier et le mirabellier étaient morts après une vingtaine d'année. Même un noisetier est mort mais je pense qu'il avait plein de vers car les pics épeiches y passaient leur temps!
    Ce nouvel ensoleillement sera sans doute bénéfique à beaucoup de plantes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce qui fait mal au coeur ce sont les souvenirs qui les accompagnent .Un peu de nostalgie sans doute. Mais cette nouvelle luminosité fait du bien , surtout avec ce temps gris !

      Supprimer
  10. Voilà qui va éclaircir le jardin et conduire à de nouveaux projets.
    Chez nous ce sont les prunus qui n'ont pas supporté l'eau stagnante hivernale mais comme on plante relativement serré cela ne se voit pas.
    Dimanche on a profité de cette fenêtre ensoleillée pour tenter de rattraper le retard sur les travaux au jardin, cela faisait longtemps que l'on n'avait pas jardiné en tee-shirt.
    Bises à tous les 2.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les prunus supportent moins l'eau stagnante que les Malus ai je lu quelque part .Vous avez bien fait d'en profité , le soleil se fait rare en ce moment .Mais la douceur arrive petit à petit .J'espère que le temps sera beau pour ST Jean. Bises et à bientôt peut être.

      Supprimer
  11. Quand ce sont de grands vieux arbres qui s'en vont, le changement est d'importance, cela nous permet de faire évoluer les espaces, peut-être s'adapter mieux aux nouvelles donnes climatiques, concrétiser de nouvelles idées et envies. L'histoire du jardin s'écrit chaque jour différente. Bonne fin de semaine. Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme tu le dis si bien Florence une histoire à sketches pour chaque jardin , dont l'intrigue n'est jamais terminée, toujours à rebondissements. Bises et à bientôt.

      Supprimer
  12. Toujours très triste de devoir abattre des arbres, ce qui nous est souvent arrivé mais cela permet de repenser le dessin du jardin, bonnes cogitations, belles fêtes de Pâques Maryse, bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand on a un jardin vieillissant, on ne peut y échapper et je sais que tu connais ces m^mes aléas. De nouveaux projets sont déjà dans nos t^tes .J'espère que tu as passé de bonnes fêtes de Pâques Aneth. Bies

      Supprimer
  13. C'est dur de voir de vieux compagnons partir mais c'est le renouveau du jardin et des projets à envisager c'est toujours un plus.
    Bises

    RépondreSupprimer
  14. C'est toujours triste de devoir abattre de vieux arbres. Néanmoins, cela signifie que tu pourras en planter d'autres...et ça c'est plutôt une bonne nouvelle. Bon WE de Pâques. Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut voir le côté positif , tu as raison .On cogite déjà pour un arbre devant le compost.Bises

      Supprimer
  15. Oh les pauvres arbres! Mais finalement ça laisse de la place pour d'autres coups de coeur et surtout une incroyable luminosité. Les plantes doivent se demander ce qu'il se passe dans ce jardin qu'elles pensaient connaître si bien. Vous allez pouvoir vous déchaîner aux fêtes des plantes les veinards. Bisous et à très bientôt.

    RépondreSupprimer
  16. Bonsoir Maryse
    Tu gagnes beaucoup de luminosité avec ces vieux arbres morts que tu as coupés et certains arbres ne vivent pas très vieux et avec les intempéries ceux qui sont affaiblis finissent par succomber .
    Dominique disait qu'au Japon les cerisiers en fleurs vivaient longtemps mais en ce moment au Japon un coléoptère fait des dégâts à l'intérieur de l'arbre et je te mets le lien pour que tu puisses lire l'article .

    http://www.rtl.fr/actu/debats-societe/un-parasite-menace-les-cerisiers-du-japon-7792733181

    Aujourd'hui nous avons eu une très belle journée ensoleillée et cela a fait du bien au moral .
    Tu vas pouvoir trouver de nouvelles plantes pour l'agrandissement de ton jardin .
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je viens de lire l'article et c'est effrayant.Le réchauffement climatique va avoir une incidence indéniable sur tous ces insectes qui vont arriver chez nous. Comment y faire face , c'est une question sur laquelle les ingénieurs agronomes doivent déjà cogiter.Il nous faudra nous adapter .Bises Marithé

      Supprimer
  17. C'est ainsi la vie pour les arbres comme pour les humains...
    Je suis toujours triste quand on abat un arbre mais quand ils deviennent dangereux ou malades , il vaut mieux les abattre.
    Tu vas y gagner en lumière et d'autres végétaux vont en profiter...
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec le soleil qui revient , la clarté est indéniable .On suivra de près les conséquences en été.Bises PS Je ne t'ai pas vue à ST Jean.Dommage!

      Supprimer